08/07/2010

298. "ABOUT LOVE" Plastiscines

plastiscines about loveAlors brûle, bébé, brûle car démarre aujourd'hui le liégeois festival des Ardentes où, plus tard cet après-midi, les Plastiscines vont prendre d'assaut la grande scène avec leurs cheveux à frange et leurs amplis Orange... Les plus fidèles lecteurs de ce blog savent que c'est comme ça et pas autrement, nous autres apprécions le quarté pas toujours gagnant de Marine Neuilly, Katty Besnard et Louise Basilien, rejointes depuis aux fûts par Anaïs Vandevyvere... Tout dépend aussi, si l'on veut parimutualiser la musique populaire, de savoir si la course se remporte par les ventes de disques ou par la qualité musicale du produit proposé... Car alors, c'est sûr, nos quatre petites bille-aïe-tee-scie-haitche n'ont pas marqué sur les deux tableaux... Ce "About Love", enregistré quasiment en stoemeling (lecteurs français, demandez traduction à vos amis réfugiés à Bruxelles pour évasion fiscale) aux étazunis en 2009, a péniblement atteint la 168e place du Top 50 mais voit les Plasti élever leur jeu et leur qualité d'écriture de telle sorte que le constat est inévitable: les gamines ont fini leur puberté, elles pensaient être des punkettes, elles seront des rockeuses crédibles, un rien glam dans l'allure et certains sons, évitant mieux les réminiscences par trop évidentes qui plombaient parfois leur LP1 (relire chronique adéquate) et s'offrent même, en fin de galette, une reprise de très bon goût, le pas trop célèbre "You're no good" interprété en son temps par Linda Ronstadt, icône country-rock qui peut inspirer nos quatre Parisiennes par sa capacité à avoir transcendé un physique des plus avenants pour n'assurer au final son succès que sur la qualité de son répertoire... C'est personnellement, et nonobstant le sourire de Kat, le regard de Marine, la prestance de Lou, tout le mal que nous voulons souhaiter aux Plastiscines... Let the music do the talking. 

Écrit par Pierre et petit pain dans Glam blam blam | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.