24/02/2011

319. "MADE IN JAPAN" Deep Purple

deep purple made in japan.jpgEt donc vous voulez quoi ? Que je condamne l'immobilisme coupable des états riches et gras de l'Union européenne face à l'Histoire en marche au Maghreb et dans le monde Arabe ? Que je dise combien je conchie et vomis par tous les orifices les déclarations de monsieur le ministre Brie Pot-au-Feu du style "Nul n'entre sur le territoire européen sans y avoir été invité au préalable" ? Faudrait-il aussi s'insurger que certaines des armes qui sont en train de massacrer des civils enfin avides de leurs droits les plus fondamentaux seraient sorties des fabriques herstaliennes ? Depuis quand une arme sert à guérir plutôt qu'à tuer ? Quand a-t-on inventé des munitions qui tuent les méchants et font des bisous aux gentils ? Peut-on réellement accepter du premier président du monde libre qu'il juge "scandaleux et inacceptables" le bain de sang et les représailles du pouvoir kaddhafien envers la population libyenne tandis qu'il n'a toujours pas retiré, malgré promesses à répétition, d'Irak ni d'Afghanistan, ses troupes ingérentes aux nombreuses "victimes collatérales" ? Qui, enfin, a réellement entendu le rappel à l'ordre de Navanethem "Navi" Pillay ?... Mais comme vous tous, fidèles lecteurs et lectrices déglinguées, j'ai de toute manière bien plus important à m'inquiéter, sans même évoquer bébé dont la construction se passe selon le cahier des charges... Comme le savent bon nombre de travailleurs du tertiaire non-marchand, autant le début de l'automne, c'est l'ouverture de la chasse, autant la fin de l'hiver, c'est la saison des stagiaires... Alors quand débarque sur votre lieu de travail, une grande gamine qui ne jure que par le heavy metal mais qui ne connaît rien à l'histoire de la musique rock, l'envie de lui balancer Made in Japan dans les oreilles devient rapidement impérieuse... Live mythique (Tokyo et Osaka, les 15, 16 et 17 août 1972) mais aussi gloubi-boulga des cris et vocalises d'Ian Gillan, de la guitare attila le deux de Ritchie "Je me suis perdu dans mes cheveux" Blackmore, des claviers nappés de prog de Jon Lord et de cette section rythmique souvent "rock-étalon" parfois plus "boogie-bourrin" (Roger Glover au tagadam, Ian Paice au poumpoum), Made in Japan garde, pour les fans, une place à part dans la discographie des Profonds Pourpres... En sept plages pour 77 minutes (à 6'42'', Highway Star, en ouverture de face A, est quasi-instantanée face aux 19'54'' du Space Truckin' qui clôt la face B), c'est évidemment une musique matricielle qui se déverse ici... Rock dur et métal lourd, c'est entendu, avec ce parfait résumé, juste avant "The Mule", en milieu de plaque, d'Ian Gillan apostrophant son ingé-son : "Mets-moi tout plus bruyant que tout le reste"... Et l'appel des peuples à prendre leur propre destin en mains, il est assez bruyant ? Le silence obstiné du refus de nos dirigeants à assumer leurs rôles de garants des droits de l'homme est d'ores-et-déjà, lui, assourdissant...

Les commentaires sont fermés.